Tomates séchées

Que ta nourriture soit ta médecine, et ta médecine, ta nourriture.

Hippocrate (~460 - ~370 av. J-C)

L’homme est ce qu’il mange.

Ludwig Feuerbach (1804-1872)

La 1e clé de la santé c’est bien la nourriture. Mais il existe tellement de théories, de diètes et … d'idées reçues que la plupart du temps nous avons du mal à nous y retrouver. Quant à moi j’ai décidé de faire confiance à la naturopathie. Alors je voudrais partager dans toute une série d’articles (eh oui, le thème est très vaste…) mes informations, mes ressentis, mes expériences de ces 20 dernières années…

 Pour commencer je voudrais présenter les produits par groupe et par la suite voir comment on peut les combiner pour :

- ne pas les mélanger n’importe comment, car certaines combinaisons peuvent nuire

- les consommer seuls et selon l’heure de la journée (comme les fruits ou certains alicaments*)

- tirer un maximum de bénéfices de chaque groupe de produits

- remplacer certains produits par d’autres (par exemple les sucres rapides par les sucres lents)

- consommer certains produits qu’on ne consommait pas auparavant (comme les algues, le pollen frais, les graines germées, les fruits et les aromates "oubliés"…)

Les fruits et légumes

Source précieuse de vitamines et oligo-éléments. De préférence choisissez-les bio. Pourquoi ? A part le fait d’absorber moins de toxines et toxiques (comme les nitrates, nitrites, phosphates and co.) vous obtiendrez beaucoup plus de vitamines et oligo-éléments. Par exemple les recherches (je suis désolée, je ne retrouve pas la source, mais je vais finir par la trouver et la poster ici) on démontré qu’une pomme bio a 100 fois plus de vitamines qu’une pomme non bio. Et c’est vrai pour toutes les autres vitamines et oligo-éléments. La différence est énorme ! Pour plus d'info référez-vous à l'article Pourquoi choisir les produits bios ?

Les laitages

Source de calcium, de protéines et de lipides. Mais !... les laitages augmentent la production de la muqueuse des sinus, des poumons et du colon. Le problème de ce mucus c’est qu’il ne s’évacue pas, ou alors très mal et petit à petit il durcit et crée des croûtes sur les parois des organes nommés plus haut. L’excès de mucus dans les sinus et les poumons devient le facteur des rhinites, des allergies, d’asthme et d’eczéma ; l’excès de mucus dans le colon empêche l’absorption des vitamines et des oligo-éléments, ce qui entraîne un manque d’énergie, et par la suite de la fatigue chronique.

Les protéines

Les viandes

Sources de protéines, des acides aminés, de fer et de la vitamine 12. Les protéines de provenance animale sont les plus complètes, car elles contiennent les huit acides aminés essentiels (parce que l’organisme humain ne peut pas les synthétiser).

Les légumineuses et les céréales

Lentilles, haricots, lentilles corail, petits pois, pois cassés… sont la source de protéines végétales. Ces protéines ne sont pas complètes, car il leur manque des acides aminés essentiels. Mais « la nature est bien faite », donc ces protéines peuvent être complétées par des céréales, puisqu’elles contiennent les acides aminés qui sont manquants dans les légumineuses. D’ailleurs les anciens le savaient ! Chez les Marocains le couscous (céréale) est servi avec du pois chiche (légumineuse), chez les Mexicains le maïs concassé (céréale) est servi avec les haricots rouges (légumineuse), chez les Français les lentilles se mangent avec du pain… les exemples sont nombreux.

On peut voir que les protéines végétales ont des inconvénients, il faudrait bien les associer pour ne pas manquer d’acides aminés essentiels (ils sont primordiaux pour un bon fonctionnement du cerveau, mais pas seulement…), mais les protéines animales ont également des inconvénients. Parmi les plus gênants :

- les risques du système digestif sont augmentés (viandes rouges en particulier). Cela s’explique par le fait que l’organisme doit fabriquer beaucoup d’acide gastrique et utiliser d'une manière accrue des enzymes digestifs. Si la consommation de la viande excède les possibilités qu'a l’organisme de produire ces deux facteurs nécessaires pour la dégradation et l’assimilation de protéines animales, la putréfaction commence. Le foie et les reins s’emballent en essayant au plus vite de se débarrasser des toxines qui empoisonnent l’organisme. Donc la consommation excessive des protéines animales dévitalise l’organisme.

- les risques du système cardiovasculaire sont augmentés également à cause des graisses saturées. Le problème est le LDL, le cholestérol lourd** qui se dépose sur les parois des artères, provocant des phlébites (et tout ce que cela peut engendrer !), alors que HDL (le « bon » cholestérol) nous est bénéfique, car il diminue les risques d’infarctus etc.

Une explication du phénomène est la température de l’organisme animal qui est supérieure à celle d’un humain. Donc pour liquéfier les graisses animales il faudrait une température de ~43° (en moyenne selon l’espèce). Comme nous ne pouvons pas l’augmenter au-dessus de 37°, les graisses se figent !

les risques de problèmes hormonaux : les animaux (même élevés par les « bios ») contiennent une quantité accrue d’hormones ( y compris sexuelles). C’est pour cela qu’on recommande de ne pas consommer des viandes plus de deux fois par semaine, en particulier chez les enfants.

Les poissons

Ces protéines n’ont pas les inconvénients des viandes, énumérés plus haut. Mais (toujours un mais…) il y a les métaux lourds pour les poissons des profondeurs et des antibiotiques, nitrites et autres produits chimiques pour les poissons d’élevage (le saumon d’élevage en particulier).

Choisissez les poissons gras comme maquereau, sardine, hareng, chinchard… Ils contiennent beaucoup d’Omega 3 (protection du système cardio-vasculaire) améliorent les fonctions du cerveau, du système immunitaire, améliorent la résistance aux allergies et au stress. On en reparlera plus en détail au chapitre "Graisses").

Les œufs

La protéine idéale. Le jaune d’œuf contient les vitamines A et celles du groupe B, de la lécithine et du "bon" cholestérol HDL qui baisse LDL cholestérol. Le blanc d’œuf contient du l’albumine, une protéine indispensable pour la bonne répartition des liquides dans l’organisme, mais également de l’avidine qui peut se lier à la biotine (vit. B8) qui a un rôle très important dans le bon fonctionnement de l’organisme humain. Le manque de biotine peut provoquer de la fatigue, dépression, douleurs musculaires et de l’eczéma. Pour cela privilégiez le jaune d’œuf et n’abusez pas du blanc. Eh oui, la cuisine française utilise beaucoup le blanc d’œuf (meringue, île flottante, macaron, nougat, sorbet, guimauve...)

 

 

* Alicaments : contraction de 'aliment' et 'médicament'. Autrement dit des aliments super top bénéfiques pour la santé.

** LDL : souvent nous entendons 'cholestérol' et tout de suite nous imaginons quelque chose de 'méchant'. Alors que le cholestérol est nécessaire pour le bon fonctionnement de nos artères. Sans lui nous pourrions avoir des hémorragies internes dues à des coups légers pris dans le métro à l’heure de pointe… Donc le LDL (le cholestérol 'lourd'), c’est lui qui se dépose sur les parois des vaisseaux sanguins, alors que HDL (cholestérol léger) permet une évacuation rapide du LDL vers le foie pour le dissoudre. On associe le taux bas de HDL à l’apparition du cancer. On associe également la prise du vin rouge à l’augmentation du HDL. Mais pour le moment ce ne sont que des théories…

  • Partagez :

  

Abonnez-vous à notre lettre d'info



Recevoir du HTML ?

Joomla Extensions powered by Joobi

  • Partagez :