antioxydantsLes études sur les radicaux libres sont relativement récentes. Au bout de quelque 25 années d’études les scientifiques se sont rendu compte que les radicaux libres sont responsables du vieillissement prématuré de la peau, ils altèrent les lipides sur les membranes des cellules et du cerveau et sont responsables de dégénérescence et de la mutation des cellules, ce qui accroit le risque de cancer.

La respiration, la nourriture et le soleil présentent des processus d’oxydation. Notre organisme a les clés pour neutraliser les radicaux libres, mais malheureusement notre mode de vie actuel (sédentarisme, fast-food, ondes électromagnétiques, pollution…) ébranle fortement notre aptitude de résistance. Alors pour aider notre corps à maintenir sa santé nous avons tous intérêt à consommer des antioxydants naturels.

Parmi les secrets des habitants d’Okinawa sont les antioxydants qu’ils consomment à chaque repas. Surtout le curcuma qu’ils mettent pratiquement dans tout : boissons, entrées, plats, desserts…

(Okinawa est une île japonaise où les habitants vivent longtemps et en pleine forme. Ils n’ont pas de maladie dégénératives et sont valides physiquement jusqu’à la fin de leur vie).

 

Les antioxydants naturels

On trouve les antioxydants surtout dans les fruits et légumes. Les antioxydants sont subdivisés en groupes :

 

Les caroténoïdes

Bêtacarotène, lutéine, zéaxanthine préviennent la dégénérescence cellulaire, en particulier oculaire et musculaire.

On les trouve dans tous les fruits et légumes de couleur jaune, orange et rouge. En ajoutant une huile végétale on augmente leur biodisponibilité.

On trouve la lutéine et la zéacanthine également dans les légumes verts comme le brocoli, les petits pois, les épinards. Pour les rendre biodisponibles il faudrait les cuire 5-8 minutes à la vapeur et ajouter un peu d’huile végétale (bio et vierge, voir l’article

Une remarque concernant la bêtacarotène : une étude française menée entre 1994 et 2002 (je n’ai plus les références et vais tenter de les retrouver) a démontré que la surconsommation de bêtacarotène (plus de 20 g / jour) augmente le risque de cancer du poumon jusqu’à 28%, mais la consommation de bêtacarotène autour de 6 g/jour le diminue à 35%... En bref, utiliser le bêtacarotène exclusivement de sources naturelles (fruits et légumes) et exclure toute autre source (comme les capsules de vit. A ou E).

Lycopène contre les cancers de la prostate, de l'estomac et du colon. On le trouve en particulier dans les tomates cuites.

Zinc et sélénium contre le vieillissement de la peau. Le sélénium protège du cancer du pancréas.

On trouve le zinc dans les fruits de mer et les viandes. Le sélénium est présent dans les poissons, les produits laitiers et dans les oléagineux. Les noix du Brésil contiennent beaucoup de sélénium.

Les omégas-3 ce sont des acides gras polyinsaturés. Protecteurs des membranes cellulaires, ce qui prévient des maladies cardio-vasculaires, ils empêchent la destruction des cellules du cerveau et la destruction des connexions neuronales.

Notre organisme n’est pas capable de les synthétiser, donc il est important de les consommer tous les jours.

Les sources d’oméga-3 sont les huiles végétales de colza, noix, courge, chanvre, les poissons des mers froides, les noix, graines de lin, les algues.

La Vitamine C protège la santé de la peau, aide à l’assimilation du zinc, du calcium et du fer. Ne supporte pas les températures élevées : à partir de 45° il n'en reste pas plus de 50%, à 60° il n’en reste que 10% et à 70° toute la vitamine C est détruite. Les sources de la vitamine C sont les fruits et légumes verts, jaunes, oranges et rouges. Particulièrement riches sont les kiwis, les fruits rouges (sauvages si possible), le citron, les aromates (persil et aneth)…

Les polyphénols sont considérés comme N°1 des antioxydants, car on les considère comme très efficaces. C’est eux qui sont « responsables » du french paradoxe. Ils jouent un rôle important et équilibrant des systèmes immunitaires, glandulaires, cardio-vasculaires, maintiennent la santé du cœur, du pancréas, de la mémoire, de la vue…. Les polyphénols sont une grande famille qui contient les flavonoïdes, anthocyanes, la quercitrine, resvératrol …

Les sources sont nombreuses : vin rouge, goji, citron, oignon rouge, thé vert, thés rouges (honeybush et rooibos), les fruits rouges…….

Le problème avec les polyphénols est qu’ils sont localisés seulement sur une partie de la plante. La plupart dans les parties qu’on ne consomme pas : les pépins, l’écorce, les épluchures…

D’où l’intérêt d’utiliser les fruits et légumes bio, car déjà ils en contiennent davantage, mais également on pourra utiliser tous les fruits et légumes sans les éplucher (vous savez que c’est dans la peau des fruits ou légumes que les pesticides sont logés à plus de 80%). (Pourquoi choisir bio? voir l'article).

En parlant des antioxydants on ne peut pas omettre les aromates, en particulier le gingembre, le curcuma et la cannelle, l’ail.

Ce sont des trésors de la nature, car ils contiennent pratiquement tous les antioxydants ! Des mélanges comme curcuma / poivre noir (en proportion 9 pour 1), miel / cannelle (en proportion 60 % pour 40%), gingembre / curcuma / ail / vinaigre de cidre (25% de chaque) sont des remèdes par excellence pour tous les maux : rhume, rhume des foins, migraine, manque d’énergie…

Et pour finir : d’après les statistiques une famille européenne n’utilise pas plus de 30 produits différents sur un mois ! C’est-à-dire qu’on mange toujours la même chose. Alors que les Okinawa en utilisent plus de 100 ! Donc je vous incite à ajouter des nouveaux produits, à tester les proportions dans les plats, et tout simplement à transformer votre cuisine en un atelier créatif plein d’aromates, de couleurs et de joie de vivre !

 

Partager cet article :

  • Partagez :

 

Abonnez-vous à notre lettre d'info



Recevoir du HTML ?

Joomla Extensions powered by Joobi

L'article vous a plu ? Laissez un commentaire.

 

  • Partagez :