savon à froid détoxe

Comme nous l’avons vu dans l’article précédent Savon à froid, bon pour la santé de votre peau le savon est fabriqué avec de la graisse et de la soude pour les savons durs et avec de la graisse et de la potasse pour les savons en pâte (par exemple le savon noir). Le savonnier calcule la quantité de soude (ou de potasse) nécessaire pour saponifier les graisses, c’est-à-dire les transformer en savon.

Pendant la saponification à froid, la soude et la graisse sont transformées en savon et glycérine (le rapport est approximativement 90% en savon et 10% en glycérine).

La glycérine

La glycérine se crée donc naturellement dans le savon. Elle apporte de la douceur et de l’hydratation.

 

La glycérine s’utilise beaucoup dans les produits de beauté, puisqu’elle attire et retient l’eau.

Elle agit en profondeur : les molécules de la glycérine pénètrent dans le cytoplasme des cellules de l’épiderme et attirent l’eau, comme de petites éponges. Pour résumer la glycérine attire et fixe l’eau dans les cellules de l’épiderme. Son fort effet hydratant persiste jusqu’à 24 heures !

 

La saponification à froid est une saponification lente

La température des huiles ne dépasse pas les 42°.

La saponification à froid se fait dans le temps. Ce temps est appelé cure. La savon à l’apparence du savon après 24 heures, mais pour véritablement devenir du savon il lui faut 4 à 6 semaines.

Pendant ce temps, la soude casse les molécules des huiles (nommées triglycérides ). Elle se lie à leurs " têtes" pour devenir de la glycérine (glycérol), tandis que la "queue" de ces molécules devient du savon (des micelles, nous en avons déjà parlé).

fabrication du savon, les triglycérides

La saponification à chaud

Si on dit saponification à froid, c’est qu’il y a aussi de la saponification à chaud ? Le savon de Marseille et le savon d’Alep sont fabriqués par ce procédé. Les huiles sont mélanger avec de la soude et bouilli pendant des heures avec de l’eau salée. Donc la différence avec le savon à froid c'est la température des huiles et le largage de la glycérine (il en reste pas dans le savon). Mais ne nous éloignons nous pas de notre sujet.

  

Le surgraissage

Le surgraissage consiste à laisser de la graisse libre, qui ne sera pas saponifiée, c’est-à-dire qu’elle ne sera pas transformée en savon mais restera en forme de graisse (huiles ou beurres végétaux ou éventuellement animaux). C’est le surgraissage qui rend le savon particulièrement doux pour la peau. Egalement le surgraissage apporte les propriétés nourrissantes, adoucissantes et protège en partie le film lipidique.

Le surgraissage peut être fait jusqu’à 10%. Au-delà la texture du savon est moins agréable, et il fond plus vite. D’une manière générale on fait un surgraissage de 6 à 8 %.

savon surgraissé

Donc les graisses libres jouent le rôle de filmogène. C’est cette propriété du savon qui permet de moins agresser la peau lors de son lavage (vous vous rappelez de la couche lipidique effacée pendant le lavage qui doit se restituer ? celle qui protège entre autre des UV nocifs du soleil ou… d’ampoules LED)

Les insaponifiables

Comme leur nom l’indique ces molécules n’interfèrent pas avec la soude. Et ce sont de précieux actifs, très bénéfiques pour la peau.

Parmi les insaponifiables on compte les vitamines (les caroténoïdes, précurseurs de la vit. A et de la vit. E), les squalènes, les terpènes, les alcools gras, les polyphénols, les phytostérols.

Leurs actions ?

Améliorent l’élasticité de peau, stimulent le métabolisme cellulaire, restaurent la structure cutanée, ont un effet antioxydant, nourrissant, sont des facteurs émollients…, anti-inflammatoires, protecteurs contre UV.

Les insaponifiables ne peuvent-être trouvés que dans la saponification à froid, dans le procédé à chaud ils disparaissent. Et dans le savon industriel bien évidemment !

Les actifs

Souvent des actifs sont ajoutés dans les savons à froid : les extraits de plantes, les argiles, le charbon actif, les huiles essentielles qui jouent également le rôle de parfums, le miel...

Leurs effets sont détoxifiant, réminéralisant, émoliant, nourrisant...

Du faux savon à froid

Faites attention, car certains se disent savonniers à froid, mais font en fait des savons avec du savon acheté en bondillons qu’ils font fondre et qu’ils recoulent dans les moules de leur société.

Pour les reconnaitre lisez l’étiquette. Si sur l’étiquette vous lisez « sodium palmate, sodium palm kernelate, … … EDTA » alors méfiez-vous.

Pour résumer

Le savon à froid contient tout le nécessaire pour laver la peau et la protéger en même temps.

Le savon à froid, ne doit pas contenir de produits nocifs (comme EDTA, BHT, Conservateur de synthèse, Huiles minérales, PEG.)

Il est agréable à utiliser

 

Partager cet article :

  • Partagez :

 

Abonnez-vous à notre lettre d'info



Recevoir du HTML ?

Joomla Extensions powered by Joobi

L'article vous a plu ? Laissez un commentaire.

 

  • Partagez :