Le savon et les procédés de fabrication

savon à froid Petit historique du savon

L’histoire de l’hygiène est étroitement liée à l’histoire du savon. Nous ne savons pas avec exactitude quand est-ce que le savon a été inventé. Selon certaines sources son invention date d’il y a 3000 ans en Syrie. Les premiers savons auraient été obtenus avec de l’huile d’olive et de la soude végétale. Selon Pline (écrivain et naturaliste romain) le savon a été inventé par les gaulois et était fabriqué à partir de suif et de cendres de bouleau. Le savon est, selon Pline, une invention gauloise.

Au XIIème siècle, les Egyptiens, les Tunisiens et les Perses faisaient le commerce du savon qui était un produit fort coûteux et confidentiel. On utilisait de la graisse animale de chèvre et de la cendre de bois de hêtre ou des algues brunes, le varech. A la Renaissance on n’utilisait plus l’eau pour se laver. A la place du savon on utilisait des onguents, des poudres végétales et du musc (une glande de rat musqué ou encore de cachalot).

Au XV siècle à Marseille apparaissent les savonneries industrielles. Pendant les trois siècles suivants la savonnerie se développe. Les usines marseillaises exportent dans le monde entier.

 

Au début du XIX siècle l’importation de matières premières destinées à la fabrication du savon est bloquée par l’Angleterre. Nicolas Leblanc trouve alors un moyen de fabriquer du carbonate de soude (ou soude caustique) à partir de sel marin. Le mélange de la graisse et du carbonate de soude a donné naissance au savon dur.

 

Gel-douche vs Savon…

Au XX siècle, c’est l’ère de l’industrialisation et du confort, la population se tourne de plus en plus vers l’utilisation de gel-douche. Plus pratique puisqu’on ne retrouve plus la savonnette toute décomposée ou gluante au fond du porte-savon.

L’énorme progrès de la parfumerie industrielle fait baisser le coût des parfums. Elle crée surtout des parfums qu’on ne pouvait obtenir avec des procédés naturels : la fragrance de cerise, de lilas, de muguet… ou autre gel-douche fragrance de madeleine ou de macaron !

Les colorants également se multiplient avec l’ère de la pétrochimie : on en trouve te toutes les couleurs, avec des paillettes, etc.

Mais qui dit gel-douche, dit forcément conservateurs…

Les gel-douches c’est bien joli, ils sentent bons et sont bien pratiques, mais… malheureusement tous les additifs en font un produit très médiocre pour notre peau… et pour notre planète également, puisque l’utilisation de gel-douche génère beaucoup plus de déchets dans leur procédé de fabrication et pour leur utilisation (emballages, conditionnements etc…)

Heureusement vers la fin du XXe siècle par préoccupation d’écologie et de santé, on en revient aux anciens savoir-faire. C’est vrai pour les cosmétiques, pour le jardinage, pour la nourriture et les soins. Bien évidemment ce n’est pas un retour vers le passé ! Mais du bon sens tout simplement.

 

Comment le savon lave ?

Le savon (ou le gel-douche) est un tensioactif. Qu’est-ce que c’est ? Un tensioactif est une substance qui contient des micelles : des molécules qui ont une partie hydrophile (aime l’eau) et l’autre lipophile (aime la graisse).

Micelle

Les micelles avec leurs parties lipophiles entourent la salissure et avec leurs parties hydrophiles la décollent.

Comment le savon lave

Et la peau ?

Notre peau est un organe à part entière. La peau a plusieurs fonctions dans notre organisme.

1e fonction de la peau : elle protège notre corps des agressions extérieures (comme les bactéries, les insectes…), des rayons nocifs du soleil…

2e fonction : elle régule la température du corps. Si nous avons chaud par la transpiration elle refroidit tout notre corps, si nous avons trop froid, elle se contracte et maintient la chaleur.

3e fonction : elle joue le rôle d’émonctoire, c’est à dire qu’elle aide l’organisme à se débarrasser des déchets.

4e fonction : elle isole l’intérieur du corps du monde extérieur et limite la perte d’eau. La peau fabrique un film hydrolipidique sur sa surface. C’est ce film qui la protège de la déshydratation (perte d’eau) et c’est également elle qui fait face aux rayons ultraviolets du soleil, nocif pour tout être vivant.

Peau lavé

Ce film hydrolipidique sera détruit en partie ou complètement lors du lavage selon les moyens que vous utiliserez pour la nettoyer. Plus le savon ou le gel-douche est agressif plus la peau sera agressée pendant le lavage. Mais ce n’est pas tout! La peau doit ensuite restituer ce film hydrolipidique le plus vite possible, et chez certains cela peut prendre 40 min, chez d’autres jusqu’à 8 heures ! (selon sa santé). Plus le gel-douche ou le savon est agressif, plus le film lipidique sera détruit.

Alors comment faire ? 

 

Savon et … savon

Comme nous l’avons vu plus haut, pour se laver nous avons le choix entre le savon et le gel-douche. Et comme nous l’avons vu, le gel-douche n’est pas le choix idéal… Mais le savon, serait-il bon pour notre peau ? Cela dépend du choix du savon. Nous pouvons trouver dans le commerce deux types de savon.

- Le savon industriel. La plupart du temps on utilise pour sa fabrication des matières premières de qualités médiocres… et on utilise beaucoup de substances chimiques également pour en améliorer l’aspect et l’odeur. La plupart de ces substances sont dangereuses pour la peau et pour la santé humaine.

- Le savon à froid. C’est un savoir-faire ancestral. La plupart des artisans qui utilisent cette technique ont une démarche globale écologique et respectueuse de l’homme et de sa santé. Le savon à froid est fabriqué à partir de graisses végétales ou animales et de la soude. Il contient naturellement ~10% de glycérine, humectant et hydratant, et il est surgraissé, de la graisse libre protège également la peau lors du lavage (ici pour plus de détail).

 

Du bon savon, le savon à froid…

En mélangeant le bon rapport de graisse et de soude on provoque une réaction nommée saponification qui transformera la soude et une partie de l’huile en savon. Plus précisément une partie des molécules d’huile, puisque les molécules d’huile seront « cassées » par l’action de la soude.

Et l’autre partie de l’huile ? Elle deviendra de la glycérine : un agent humectant, hydratant et protecteur de la peau.

Les additifs utilisés sont des produits nobles, protecteurs et nourrissants pour la peau : le miel, le lait de chèvre, l’argile, certaines plantes médicinales... Pour donner un bel aspect et une odeur agréable on utilise des huiles essentielles ou des fragrances naturelles. Les colorants utilisés sont également d’une provenance naturelle (minérale ou végétale). Le savon à froid est surgraissé presque toujours. Le surgraissage c’est de l’huile libre qui ne sera pas transformée en savon. Elle restera libre sans pour autant être visible dans le savon. Le surgraissage permet de faire tampon entre l’eau, souvent calcaire, donc agressive pour la peau et le savon lui-même. Le savon surgras lave et en même temps protège et nourrit la peau. (Plus d'info sur le surgraissage)

 

Avertissement

Attention… Naturel n’est pas le synonyme de « bon pour l’homme ». On peut se faire du mal avec des produits 100% naturels et biologique ! En particulier les huiles essentielles peuvent-être très dangereuses, certaines plantes également.

Fabriquer du savon à froid chez soi c’est faisable et ce n’est pas très compliqué. Mais cela peut être dangereux, car la soude caustique est très agressive, et pour la manipuler il faut prendre toutes les précautions possibles (port de gants, de lunettes, de vêtements appropriés). Et les calculs de soude et d’huile doivent-être extrêmement précis. C’est au gramme près…

Bien évidemment il est possible de se procurer de la base de savon (appelé melt&pour) et de réaliser ainsi ses savons personnalisés à partir de cette base neutre, non dangereuse, en ajoutant selon ses goûts ou ses envies des additifs, des colorants, des fragrances. Mais choisissez-les bien ! Tenez compte de ce qui a été dit plus haut.

Savonnier un jour... savonnier pour toujours ! En tous les cas c'est mon cas. C'est terriblement agréable de les concevoir, de les faire, d'attendre et de voir le résultat, de les offrir et surtout ... de les utiliser !

 

Partager cet article :

  • Partagez :

 

Abonnez-vous à notre lettre d'info



Recevoir du HTML ?

Joomla Extensions powered by Joobi

L'article vous a plu ? Laissez un commentaire.

 

  • Partagez :